FAO: Organisation pour l'alimentation et l'agriculture des Nations Unies, pour un monde sans faim

FAO: Organisation pour l'alimentation et l'agriculture des Nations Unies, pour un monde sans faim

  • Production animale et de la santé de la santé animale , les maladies animales et de contrôle , et les ressources génétiques animales d'élevage , nutrition animale et aliments du bétail , la production et l'élevage , plus
 
  • L'économie et de la politique agro-industrie , de développement économique , des politiques , du commerce, du marketing et de produits de base , plus 
 
  • l'éducation et de la vulgarisation de la communication pour le développement , l'éducation , extension , construction Formation et renforcement , plus 
 
  • ingénierie, technologie et recherche en biotechnologie , systèmes d'information géographique , la technologie post-récolte , de la recherche , Statistiques , plus 
 
  • pratiques agricoles et des systèmes de gestion de la ferme , les systèmes agricoles , l'utilisation des terres , plus 
 
  • Pêches et de l'Aquaculture Aquaculture , Développement , les écosystèmes , la gouvernance , questions , 
 
  • la sécurité alimentaire de la situation agricole et d'alerte précoce , de secours d'urgence et l'aide alimentaire , l'éthique , l'approvisionnement alimentaire , La coopération internationale , 
 
  • la sécurité alimentaire et la nutrition humaine Diététique et nutrition , les additifs alimentaires , la composition des aliments , l'éducation nutritionnelle , des contrôles de qualité et d'assurance de la , 
 
  • forestier d'évaluation et de surveillance , environnement , gestion des forêts , les produits forestiers et services , ressources forestières , 
 
  • géographique et régionale Informations en Afrique , l'Amérique , l'Asie , l'Europe , l'Océanie , 
 
  • du gouvernement, de l'Administration et de la législation d'administration , la législation agricole et rural , la législation de l'environnement , la pêche , la législation alimentaire , 
 
  • gestion de l'information Bases de données et systèmes d'information , de documentation , les systèmes d'alerte précoce , systèmes d'information géographique , sciences de l'information , 
 
  • ressources naturelles et de l'environnement sur la biodiversité , le changement climatique , la désertification , de drainage et d'irrigation , l'écologie et les écosystèmes ,
 
  • des végétaux Production et Protection des cultures et de gestion des cultures , les engrais , la gestion intégrée des ravageurs , l'irrigation , lutte contre les ravageurs et les pesticides ,
 
  • rurale et sociale Développement des sexes , le VIH / SIDA , les ménages , la participation , la pauvreté , 
faologo
FAO consacre une partie importante des ressources aidant dans le développement agricole des zones qui sont souvent les personnes les plus vulnérables au changement climatique. Notre organisation doit également jouer efficacement notre part dans la lutte contre le changement climatique par le biais de gaz à effet de serre (GES) des réductions d'émissions et la gestion de la durabilité. Ne pas le faire serait entraver les efforts en vue de remplir le mandat principal de la FAO pour l'agriculture durable.
___________________________________________________________________________
Wfp org
Le PAM est la plus grande agence humanitaire pour la lutte contre la faim dans le monde.
__________________________________________________________________________
 
 
natpro_bas.jpg
_______________________________________________
Action faim
La FAIM un BUSINESS comme un autre ? Action contre la Faim, CCFD-Terre Solidaireet Oxfam France demandent à la France d’obtenir une réforme radicale de la NASAN à la prochaine réunion du G7, en juin 2015, ou de quitter l’initiative. 
Partagez, La Faim un business comme un autre
 Comment la nouvelle alliance du G8 menace la sécurité alimentaire en Afrique:
jeunes-ecologistes.org/wp-content/uploads/2011/06/logo-poing-450x186px.png
______________________________________________

50% des terres arables du Tiers-Monde servent à nourrir “notre bétail” au lieu de nourrir les humains. Et 1/3 des terres arables mondiales sont utilisées pour produire des céréales destinées aux animaux.
http://www.un.org/

"La consommation de viande est une cause principale de la famine et de la malnutrition". George Monbiot - Journal The Guardian

"L’action ayant le plus grand impact est de réduire votre consommation de viande ou de la stopper complètement. Vous créeriez alors un surplus de récoltes qui pourrait être utilisé pour nourrir les gens qui meurent de faim." 
Jens Holm (Membre suédois du Parlement Européen) lors du Forum européen "Nourrir le Monde en période de crise climatique" le 12 novembre 2008.

Selon le Population Reference Bureau, un groupe de recherche basé à Washington : "Si tout le monde adoptait une alimentation végétarienne et que la nourriture n’était pas gaspillée, la production actuelle de nourriture pourrait nourrir 10 milliards de personnes, soit plus que la population mondiale en 2050.”

Un boeuf fournit 1500 repas alors que les céréales qu’il a consommé sa vie durant pourraient fournir 18 000 repas.

http://www.viande.info/elevage-viande-sous-alimentation

http://www.veganisme.fr/Un%20Monde%20Vegan/Tiersmonde.html

Un rapport du ministère de l’Agriculture des Etats-Unis nous apprend que plus de 50% des céréales produites en Amérique servent à nourrir le bétail - les vaches, les porcs, les agneaux et les poulets. Il faut savoir que l’utilisation des céréales pour la production de viande coûte cher. Le département de Recherches Economiques du Ministère de l’Agriculture des Etats-Unis a calculé que 8kgs de céréales ne donnent qu’un demi-kilo de boeuf.

Au cours d’une entrevue télévisée, France Moore Lappé, experte en alimentation et auteur du best-seller Diet for a Small Planet, compara un steak à une cadillac. “Tout comme la Cadillac est une grande dévoreuse d’essence, commente-t-elle, la production de viande implique une très forte consommation de céréales.”

Dans son livre intitulé La Chimie des Protéines, le docteur Aaron Altshul constate, après avoir comparé le taux de calories d’un régime carné avec celui d’un régime de céréales, légumes et légumineuses, que ce dernier fait vivre vingt fois plus de personne. Si les sols cultivables de la Terre étaient principalement utilisés pour la production d’aliments végétaux, notre planète pourrait aisément subvenir aux besoins d’une population de plus de vingt milliards d’être humains!

De telle données ont amené les experts en alimentation à souligner que le problème de la faim dans le monde n’est, dans une large mesure, que chimère. A l’heure actuelle, nous produisons assez de nourriture pour subvenir aux besoins de tous les habitants de la planète; hélas, il n’y a aucune répartition des denrées alimentaires. Dans un rapport soumis au Congrès Mondial des Nations Unies sur l’alimentation (Rome, 1974), René Dumont, célèbre économiste agronome de l’Institut National d’Agriculture de France, expliqua: “La sur-consommation de viande par les riches engendre la famine pour les pauvres. Cette forme peu rentable d’agriculture doit changer, en supprimant par exemple les étables où l’on engraisse les boeufs avec des céréales, voire en réduisant massivement le nombre de boeufs en boucherie.”

Dans son livre "L’Economie du Futur", Alvin Toffler est optimiste quant à l’évolution de la crise alimentaire mondiale. Il prévoit que “l’apparition d’un mouvement spirituel en Occident fera augmenter les régimes alimentaires à base de céréales pour le bien du monde entier.”

 
 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : mardi, juin 23, 2015